Les historiens et l’informatique, Roma, December 4-6, 2008

November 23rd, 2008 by Gabriel Bodard

From an announement circulated by Marjorie Burghart:

Les historiens et l’informatique : un métier à réinventer

Jeudi 4 décembre – 14 h 30
Marilyn Nicoud (École française de Rome)
Accueil des participants

Jean-Philippe Genet (Université de Paris I)
Peut-on prévoir l’impact des transformations de l’informatique sur le travail scientifique de l’historien ?

L’historien et ses sources : archives et bibliothèques – 15 h 00
Anna Maria Tammaro (Università di Parma)
La biblioteca digitale verso la realizzazione dell’infrastruttura globale per gli studi umanistici

Roberto Delle Donne (Università di Napoli Federico II)
Storia e Open Archive

Christophe Dessaux (Ministère de la Culture et de la Communication)
De la numérisation des collections à Europeana : des contenus culturels pour la recherche

Gino Roncaglia (Università della Tuscia)
Libri elettronici : un panorama in evoluzione

Stefano Vitali (Archivio di Stato di Firenze)
I mutamenti nel mondo degli archivi

17 h 45-18 h 45 : Discussion

Vendredi 5 décembre – 9 h 00
Éditer
Michele Ansani (Università di Pavia) et Antonella Ghignoli (Università di Firenze)
Testi digitali : nuovi media e documenti medievali

Pierre Bauduin (Université de Caen) et Catherine Jacquemard (Université de Caen)
La pratique de l’édition en ligne : expériences et questionnements

Paul Bertrand (IRHT, CNRS)
Autour de l’édition électronique et des digital humanities : nouvelle érudition, nouvelle critique ?

10 h 30-11 h 00 : Discussion

Enseigner
Rolando Minuti (Università di Firenze)
Insegnare storia al tempo del web 2.0 : considerazioni su esperienze e problemi aperti

Giulio Romero (Atelhis)
Métier d’historiens, métiers d’historien : les impératifs d’une formation ouverte

12 h 45-13 h 15 : Discussion

Communiquer – 15 h 00
Pietro Corrao (Università di Palermo)
L’esperienza di Reti Medievali

Christine Ducourtieux (Université de Paris I) et Marc Smith (École nationale des Chartes),
L’expérience de Ménestrel

16 h 00 – 16 h. 30 Discussion

Les nouveaux horizons du métier d’historien
Aude Mairey (CESCM, CNRS-Université de Poitiers)
Quelles perspectives pour la textométrie ?

Julien Alerini (Université de Paris I) et Stéphane Lamassé (Université de Paris I)
Données et statistiques : l’avenir du travail en ligne pour l’historien

17 h 45-18 h 15 : Discussion

Samedi 6 décembre – 9 h 00
François Giligny (Université de Paris I)
L’informatique en archéologie : une révolution tranquille ?

Jean-Luc Arnaud (Telemme, CNRS-Université de Provence)
Nouvelles méthodes, nouveaux usages de la cartographie et de l’analyse spatiale en histoire

Margherita Azzari (Università di Firenze)
Geographic Information Systems and Science. Stato dell’arte, sfide future

10 h-30-11 h 00 : Discussion

L’historien et l’outil informatique
Serge Noiret (European University Institute)
Fare storia a più mani con il web 2.0 : cosa cambia nelle pratiche degli storici ?

Philippe Rygiel (Université de Paris I)
De quoi le web est-il l’archive ? Lectures historiennes de l’activité réseau

Jean-Michel Dalle (Université Pierre et Marie Curie, Paris VI)
Peut-on penser le futur d’une communauté scientifique sans tenir compte de l’économie de l’innovation et de la créativité ?

12 h 45-13 h 30 : Discussion

Conclusions d’Andrea Zorzi (Università di Firenze)

If you want to attend, please contact Marilyn Nicoud or Grazia Parrino, secrma@efrome.it

Leave a Reply