Mosaïque d'Arion (détail),
Villa del Casale, Piazza Armerina


La Villa del Casale, dans la petite ville sicilienne de Piazza Armerina, était une demeure appartenant à un haut aristocrate, voire à un membre de la famille impériale, au IVème siècle de notre ère.

La villa est entièrement pavée de mosaïques qui sont parmi les plus belles et les plus célèbres de l'Empire romain.

La mosaïque dont vous voyez ici un détail pave la salle à abside No. 41, qui était peut-être une salle officielle de l'appartement du maître. Elle mesure 8,12 x 7,10 mètres, et est bien conservée, sauf une grande lacune dans la partie centrale, ainsi que d'autres petites lacunes éparses.

Les tesselles (ou cubes) dont est composée la mosaïque mesurent 0,5-0,6 cm, exceptionnellement 0,7 cm. On compte 165 cubes au cm2. Les matériaux utilisés sont des marbres (blanc, noir, rouge vif, rose pâle, rose marron, jaune clair, jaune orangé, jaune marron, marron, vert-bleu, vert-gris, gris) et des pâtes de verre (bleu clair, bleu, vert bouteille transparent, jaune foncé). La mosaïque est visible in situ.

Le champ de la mosaïque (la partie centrale) est délimité par un cadre constitué d'une ligne de svastikas en perspective. Le champ représente un cortège marin. Au centre, on voit Arion, un riche drap plié sur l'épaule gauche, assis sur le dos d'un dauphin et jouant de la lyre. Autour de lui, la mer est peuplée de toutes sortes d'habitants : poissons, monstres marins, centaures, Tritons et Néréides. Les poissons, épars sur toute la mosaïque, appartiennent aux espèces les plus diverses, des plus petits, oursins, coquillages, poulpes, jusqu'aux plus grands, les dauphins. Chez les monstres marins, seule la partie supérieure du corps est représentée, la queue de poisson immergée étant sous-entendue. Epars dans la mosaïque se trouvent aussi un grand nombre d'Eros. Deux d'entre eux tiennent un drap tendu au-dessus de la tête d'Arion. L'abside, presque lacunaire, était occupée par une grande tête d'Océan.

Il y a 10 Néréides dans cette mosaïque, toutes parées de bijoux et soigneuseument, richement coiffées. Celle qui est représentée sur l'image ci-dessus se trouve à la gauche d'Arion, assise sur un cheval marin nageant vers la gauche et qui retourne la tête vers sa cavalière. Elle est assise sur la queue de poisson du monstre, à l'envers du sens de la marche. Elle a le torse nu, un manteau lui enveloppe les cuisses. Elle tient de la main gauche à demi-tendue le pan d'un voile qui forme un arc au-dessus de sa tête et vient s'enrouler autour de son bras gauche. Sa main gauche est posée sur le dos de sa monture. Elle porte des boucles d'oreilles, un grand collier plat de pierreries ou d'émail, et une bulla, des bracelets aux bras et aux poignets.



Bibliographie : A. CARANDINI, A. RICCI, M. DE VOS, Filosofiana, la villa di Piazza Armerina ; immagine di un aristocratico romano al tempo di Costantino, Palerme, 1982, p. 258-268 et fig. 156-164 et 166 ; Pl. XXXVIII, No. 80 (salle 41)

Références dans mon catalogue : No. 31,4 (pl. XXI)