Laure Olive - Humbel / Néréides



LES NOMS DES NEREIDES



La mythologie nous apprend que Nérée a eu cinquante filles. Cependant, les listes que nous donnent les différents auteurs (Hésiode, Homère, Appolodore et Hyginius) font apparaître plus de soixante-dix noms. Ces noms nous donnent une clef pour comprendre le symbolisme des Néréides, en accord avec leur iconographie.

Liste des noms chez Homère et chez Hésiode

Certains de ces noms font référence à la mer, comme Haliè, la "marine", ou Cymo, "la vague" ; quelquefois, c'est plus au rivage marin qu'à la pleine mer que les noms se rapportent, comme pour Actéè, "le rivage", ou Amathée et Psamathé, qui désignent le sable du bord de mer. Les différents aspects de la mer évoqués par l'iconographie se retrouvent dans les noms des Néréides : la beauté (Galatée, Kallinira), parfois associée à la lumière (Agavè, Eionè, Glaukè, Glauconomè) ; la vitesse (Thoè), qui peut être la vitesse des vagues (Cymothoè), la vitesse des navires (Nausithoè), ou une vitesse associée aux chevaux (Hippothoè). Une Néréide porte le nom de Céto, le "monstre marin", ce qui correspond à l'idée que les Néréides sont des êtres fabuleux, et par là-même "monstrueux" qui habitent la mer.

Les noms des Néréides nous indiquent aussi l'empire que celles-ci ont sur l'élément marin : on trouve une Pontoporeia, "qui parcourt la mer", et surtout une Dynaménè, "puissante", une Pontomédousa "reine de la mer", une Eucrantè, "souveraine". Leur action s'étend surtout aux éléments naturels : Plexaurè "abat le vent", Cymatolégè "apaise les vagues", Galènè est le "calme de la mer".

Ainsi les Néréides, qui représentent la vitesse de la mer, et pourraient donc représenter également sa violence, sont au contraire celles qui calment les éléments pour permettre une bonne navigation (Phérousa "porte", Protho "pousse" sur les flots, Sao "sauve" les marins, et Euliménè leur "offre un bon port" où les navires arrivent au terme d'une navigation heureuse) et pour offrir l'abondance aux hommes : Mélitè est "douce comme le miel", Evarnè est "riche en troupeaux", Thalie personnifie la jeune végétation, florissante et abondante, et surtout Doris, Doto et Eudorè "donnent" en abondance. On trouve donc ici dans les noms, même s'ils n'y font pas directement référence, des allusions au monde dionysiaque à travers la poussée de la végétation et la fertilité qui lui est liée.

Enfin, on trouve des noms de Néréides qui appartiennent à une sphère plus "spirituelle", liée à la pensée et à l'intelligence (Autonoè a sa "volonté propre", elle est l'"intelligence en soi", Polynoè est "pleine d'intelligence", Pronoè est celle qui "pense avant", qui est donc prudente et prévoyante), au savoir et à la divination (Panopè "voit tout"). Les Néréides, en particulier Némertès, la "véridique" et Apseudès, celle qui est "ne ment pas", sont, comme leur père Nérée, "sans mensonge ni oubli" : elles voient tout et savent tout. Elles font le lien entre la vie et la mort, et peuvent avoir une action envers les hommes, soit dans leur vie, soit après leur mort, car elles entrent en communication avec eux : Klymènè est celle qui "écoute", qui "exauce", Evagorè est celle qui a une "bonne parole publique".

Les noms des Néréides nous permettent ainsi de comprendre mieux la signification symbolique de ces déesses, qui apparaît également très clairement, en accord avec les textes, dans leur iconographie.

Sur certaines mosaïques, les noms des Néréides apparaissent : ainsi à
Saint-Rustice et à
Nea Paphos



LISTE DES NOMS DES NEREIDES AVEC REFERENCES DANS L'ILIADE ET DANS LA THEOGONIE D'HESIODE

Actaè Il, 18, 41 ; Hes. (Th.), 249
Agavè Il., 18, 42 ; Hes. (Th.), 247
Amathée Il., 18, 48
Amphinomè Il., 18, 44
Amphithoè Il., 18, 42
Amphitrite Od., 3, 91; 5, 422. ; Hes. (Th.), 243, 931
Apseudès Il., 18, 46
Autonoè Hes. (Th.), 258
Callianassa Il., 18, 46
Callianeira Il., 18, 48
Cèto Hes. (Th.), 238
Clyménè Il., 18, 47
Cranto Hes. (Th.), 243
Cymatolègè Hes. (Th.), 253
Cymo Hes. (Th.), 255
Cymodocè Il, 18, 39. ; Hes. (Th.), 252
Cymothoè Il., 18, 41
Dexamènè Il., 18, 48
Doris Il., 18,45. Hes. ; Th., 250
Doto Il., 18,43. Hes. (Th.), 248
Dynaménè Il., 18, 43. Hes. (Th.), 248
Eionè Hés., Th., 255 ; Apd, I, 2, 7
Erato Hes. (Th.), 247
Eucrantè Hés., Th., 243
Eudorè Hes. (Th.), 244
Euliménè Hes. (Th.), 246
Eunikè Hes. (Th.), 247
Eupompè Hes. (Th.), 261
Evagorè Hes. (Th.), 257
Evarnè Hes. (Th.) 259
Galatée Il., 18,45. ; Hes. (Th.), 250
Galènè Hes. (Th.), 244
Glauconomè Hes. (Th.), 256.
Glaukè Hes. (Th.), 244. ; Il, 18, 39
Haliè (Halia) Il., 18, 40. ; Hes. (Th.), 245,
Halimèdè Hes. (Th.), 255
Hipponoè Hes. (Th.), 251
Hippothoè Hes. (Th.), 251
Iaera Il., 18, 42
Ianassa Il., 18, 47
Ianeira Il., 18, 47
Laomédie Hes. (Th.), 257
Lèagorè Hes. (Th.), 257 ; Il., 18, 41
Lysianassa Hes. (Th.), 258
Maira Il., 18, 48
Mélitè Il., 18,42. ; Hes. (Th.), 246
Ménippè Hes. (Th.), 260
Nausithoè Apd., I, 2, 6
Nèmertès Il., 18, 46. ; Hes. (Th.), 262
Nèsaia Il., 18,40. ; Hes. (Th.), 249
Nèso Hes. (Th.), 261
Orithye Il., 18, 48
Panopè Il., 18,45. ; Hes. (Th.), 250
Pasithéa Hes. (Th.), 247
Phérousa Il., 18, 43. ; Hes. (Th.), 248
Plexaurè Apd., I, 2, 8
Polynoè Hes. (Th.), 258
Pontomédousa Apd, I, 2, 6
Pontoporéia Hes. (Th.), 256
Pronoè Hes. (Th.), 261
Prôthô Hes. (Th.), 243
Proto Il., 18, 45 ; Hes. (Th.), 248
Protomédéia Hes. (Th.), 249
Psamathè Hes, Th., 260
Sao Hes. (Th.), 243
Spéio Il., 18, 40. ; Hes. (Th.), 245
Thalie Il., 18, 39
Thémisto Hes. (Th.), 261
Thétis Il. 18, 385 ; 24, 104, etc... ; Hes. (Th.), 244
Thoè Il., 18, 40


Laure Olive, 1996 - mise à jour avril 2001