Introduction générale aux Guidelines EpiDoc

EpiDoc est un regroupement informel de projets et de chercheurs travaillant sur des sources anciennes retranscrites en XML en utilisant les principes de la Text Encoding Initiative (TEI). Il produit des recommandations, des outils et des suggestions de bonnes pratiques pour l’encodage numérique, le traitement et la publication de tels textes. La page d’accueil d’EpiDoc se trouve à l’adresse http://epidoc.sf.net

Le présent document (les Guidelines EpiDoc) est le résultat du travail encore en cours de la communauté EpiDoc, entammé depuis plusieurs années déjà. Il décrit la manière d’encoder les diverses caractéristiques des documents épigraphiques et papyrologiques, en se basant sur les concepts de base de l’édition scientifique de texte (tels que, par exemple, les conventions de Leyde pour les éléments relatifs à la transcription proprement dite ou un modèle de données comme celui de l’Electronic Archive of Greek and Latin Epigraphy (EAGLE) pour les éléments historiques ou descriptifs). Ces Guidelines doivent être utilisées en conjonction avec le schéma EpiDoc, lequel permet la validation des documents encodés selon les principes décrits dans les Guidelines, et la feuille de style d’exemple EpiDoc, laquelle tente de fournir une mise en page basique de chacune des fonctionnalités décrites.

Les Guidelines EpiDoc ne peuvent prétendre fournir une explication exhaustive de la manière dont doit être établi un projet EpiDoc, mit sur pied un site internet, conçus des outils de recherche ou réalisée tout autre tâche technique ou colaborative requise pour la publication sur internet des textes transcrits. De même ces Guidelines ne constituent pas une introduction complète à la papyrologie ou à l’épigraphie : elles sont uniquement une ressource relative à l’encodage en XML selon le schéma TEI des caractéristiques d’une édition d’un texte documentaire ancien telles quelles sont requises dans le domaine de l’épigraphie ou dans des disciplines similaires.

Même s’il n’existe pas de convention unique pour l’édition d’un document épigraphique ou papyrologique, les Guidelines EpiDoc (et les feuilles de style EpiDoc) adoptent une approche en accord avec les modèles de données utilisés par des projets et des collaborations telles que l’Advanced Papyrological Information System (APIS), EAGLE, et le Programme d’enregistrement, de traitement et de recherche automatique en épigraphie (PETRAE). Dans la mesure ou la discipline épigraphique, et en particulier sa version numérique, ont déjà établis de solides modèles de bonnes pratiques en terme d’édition, nous nous contentons de recommander une manière de reproduire en XML structuré TEI les informations et observations que les spécialistes considèrent déjà comme essentielles ou à tout le moins utiles.

Les Guidelines EpiDoc sont donc conçues comme un complément aux conventions de Leyde, lesquelles sont en usage dans le domaine de l’épigraphie et de la papyrologie depuis plus de 80 ans et sont comprises dans de nombreuses disciplines philologiques et documentaires. Les Guidelines partent du principe que ces conventions forment une base adéquate pour représenter les éléments distinctifs nécessaires à l’édition d’un texte pré-moderne, et formulent leurs recommandations et exemples sur ces distinctions sans toutefois avoir besoin des conventions typographique et des sigles définis par ces conventions. Ceci revient à dire que si EpiDoc cherche effectivement à retranscrire en XML les interventions textuelles telles que les interventions éditoriales destinées à marquer la perte complète de caractères, il ne spécifie pas que ces interventions doivent être formellement rendues entre crochets ( “[“ et “]”) dans le XML ou lors de transformations ultérieure. Cela étant, le comportement par défaut des feuilles de style EpiDoc est bien un rendu des textes encodés selon les conventions de Leyde. Il est souvent possible pour le TEI d’enregistrer un niveau plus détaillé d’observations que celui permit par les conventions de Leyde, mais les Guidelines ne recommandent pas le remplacement des pratiques épigraphiques ou papyrologiques classiques par ces nouveaux principes.

Les Guidelines produites et recommandées par la communauté EpiDoc représentent une sélection et une spécialisation des Guidelines TEI, lesquelles recommandent l’encodage en XML d’une large gamme de textes littéraires ou historiques ainsi que de corpus linguistiques. De la même manière qu’EpiDoc est une spécialisation de la TEI pour l’encodage d’objets et documents anciens, ne formulant des recommandations que pour les seuls éléments, attributs et valeurs pertinents pour cette communauté spécifique, les Guidelines EpiDoc sont conçues pour compléter (et non remplacer) les Guidelines TEI. En particulier on notera que les sections techniques et références de la TEI restent une ressource essentielle pour les utilisateurs d’EpiDoc. Ils y trouveront des listes d’éléments, des explications des valeurs des attributs ou des types de données et des exemples d’utilisations dans une large gamme de contextes ainsi qu’une description complète des fonctionnalités d’encodage. Les Guidelines EpiDoc recommandent un ensemble réduit de fonctionnalités de la TEI (éléments, modèles de contenu, attributs et valeurs) de façon à ce qu’un fichier EpiDoc soit toujours un contenu TEI valide même si tous les fichiers TEI ne sont pas valides EpiDoc. Là où les recommandations des Guidelines EpiDoc sont plus restrictives que celles de la TEI, il faut considérer que les premières remplacent les secondes. Mais là où la TEI offre plus de précision, de détails ou d’exemples d’utilisations pertinentes, il va de soit qu’elle doit être considérée comme la source principale pour tous les usages EpiDoc.

Structure and Features of the EpiDoc Guidelines

Il y a plusieurs manières d’accéder aux diverses pages individuelles formant le corps des Guidelines EpiDoc.

  • Trois menus principaux rassemblent toutes les pages sous les catégories suivantes : Transcription (les fonctionnalités relatives au contenu, à son apparence, aux restaurations et à l’interprétation basique du texte lui-même); Supporting Data (en ce compris la description du support matériel ou du manuscrit, l’histoire de l’objet et de sa découverte, les informations bibliographiques et tout autre information éditoriale); et Vocabulary and Indexing (mots et caractéristiques marquées dans le texte à des fins de lexicographie, d’indexation, de recherche, …)
  • Diverses sections regroupent des pages d’aide destinées à certaines catégories spécifiques d’utilisateurs ou de problématiques (par exemple, les recommandations de Krummerey-Panciera pour la transcription de documents épigraphiques ou l’encodage des caractéristiques papyrologiques telles qu’enregistrées dans la base de données APIS). Ces sections sont encore en cours de construction et toutes vos recommandations pour les améliorer ou en ajouter sont les bienvenues.
  • Finalement les Guidelines contiennent un certain nombre d’appendices tels que le glossaire des termes techniques et spécialisés, une bibliographie reprenant des sources relatives aux domaines de la papyrologie et de l’épigraphie, des exemples de corpus EpiDoc et de manière générale sur la publication numérique de textes anciens. Un index des Guidelines classé en fonction des éléments TEI mentionnés permet enfin de retrouver toutes les caractéristiques épigraphiques pour lesquels un élément spécifique fait partie des pratiques recommandées.

Les pages des Guidelines EpiDoc sont organisées sur base des concepts papyrologiques ou épigraphiques plutôt qu’en fonction des éléments TEI. Ainsi toutes les pages relatives aux abréviations sont rassemblées (sous la rubrique (Editorial Interventions) indépendamment des éléments TEI qui y sont définis. Chaque page des Guidelines suit une structure commune qui commence par une brève explication du titre de la page (ainsi, pour la page “Uninterpreted Characters”, sera fournie l’explication “Clear but incomprehensible letters”). Les éléments pertinents sont ensuite affichés dans une case dédiée, avec un lien vers les pages adéquates des TEI Guidelines. Suit alors une description des recommandations d’EpiDoc pour l’utilisation de ces éléments, en ce compris le détail des des attributs et valeurs pertinentes.

Sous cette explication figurent usuellement quelques exemples de l’utilisation des éléments dans leur contexte. Cela est particulièrement vrai en ce qui concerne les fonctionnalités relatives à la transcription du texte, les Guidelines fournissant la liste des retranscriptions usuelles de la problématique concernée selon les usages courants des pratiques épigraphiques et papyrologiques tels que repris dans des guidelines comme celles de Krummrey-Panciera ou de la Duke Databank of Documentary Papyri (DDbDP).

La section des exemples XML présente des recommandations de balisage correspondant aux différentes manières de reproduire une caractéristique spécifique, par exemple différentes manières d’indiquer l’expansion d’une abréviation contenant un symbole. Ces exemples reprennent souvent différentes options de balisages en fonction du degré de détail souhaité. Sous ces exemples sont donnés sont affichées des transcriptions dans les différents styles offerts par les feuilles de styles EpiDoc P5. Le style de transcription repris par défaut est celui des conventions Krummrey-Panciera. Les autres comprennent les styles SEG, Londres et DDbDP. Sous chaque exemple se trouve par ailleurs un lien renvoyant vers sa source. La plupart des exemples sont tirés des Inscriptions Of Aphrodisias, des Inscriptions of Roman Tripolitania et de la Duke Databank of Documentary Papyri .

Formation, outils et support

Les présentes Guidelines sont essentiellement une source de référence. D’autres ressources existent, qu’il s’agisse de formations plus approfondies ou de moyens pour obtenir de l’aide. Les membres de la communauté EpiDoc organisent de manière irrégulière des sessions de formation, parfois financées par des projets majeurs tels que les ateliers organisés entre 2004 et 2008 dans le cadre du projet projet Inscriptions of Aphrodisias. Plus d’informations sur ces sessions de formations sont accessibles sur la page “Training” du Wiki EpiDoc. Celles et ceux débutants dans le domaine de la l’encodage en général ou d’EpiDoc en particulier peuvent également trouver utiles les séances de formation à la TEI, certaines étant reprises sur la liste des évènements TEI.

Il est possible de rédiger ou d’éditer des textes EpiDoc avec n’importe quel outil XML standard (plusieurs étant mentionnés sur la page "Editing Tools" du Wiki TEI). Une formation de base à l’utilisation de ces outils est prévue dans les ateliers de formation TEI et EpiDoc, ainsi que dans tous les tutoriels XML. D’autres outils pour publier, interroger ou appliquer toute autre forme de traitement pour les fichiers EpiDoc comprennent les langages de conversion de l’XML XSLT et XQuery, et des plateformes de recherche génériques telles que Solr ou propres à la TEI comme l’outil open source Kiln ou le Navigateur Papyrologique.

Comme toujours, la première ressource à consulter pour obtenir de l’aide pour tout sujet non couvert par ces Guidelines est et reste la liste de distribution Markup.

Responsables de cette section

  1. Gabriel Bodard, Auteur
  2. Laura Löser, Auteur
  3. Simona Stoyanova, Auteur
  4. Charlotte Tupman, Auteur
  5. Tom Elliott, Auteur
  6. Pascal Lemaire, Traduction française

EpiDoc version: 8.19

Date: 2014-07-31